Nouveaux outils de traduction

Pourquoi s’en cacher ? Les outils de traduction aident le travail du traducteur et je le revendique. Révolu, le temps où nous avions honte de consulter Google translation. Je prends à dessein cet exemple car bien entendu, ce n’est pas le meilleur. Mais les logiciels d’aide à la traduction sont devenus de plus en plus abordables et offrent leurs services parfois gratuitement en ligne. Alors, pourquoi s’en priver ? Depuis que j’utilise Wordfast Anywhere, en plus de mon outil Wordfast classique, je peux me vanter de rendre des traductions dont le lay-out est vraiment semblable à l’original. En cas de traduction partagée, il est simple de se consulter les uns les autres en ligne pour un problème de terminologie ou autre, et tout cela sans perte de temps.

Les grands bureaux de traduction aussi

L’auto-entrepreneur que je suis travaille souvent pour des grands bureaux de traduction. Quelle n’a pas été ma surprise quand l’un d’eux m’a annoncé ne plus travailler avec SDL mais migrer vers autre logiciel, XTM, lui aussi en ligne et… gratuit ! Cela me permettra d’accepter davantage de commandes, notamment celles que je devais refuser jusqu’à présent, pour cause d’incompatibilité entre SDL et mon fidèle Wordfast.

Que des bonnes nouvelles !

Une réaction au sujet de « Nouvelle année, bonnes nouvelles »

  1. Hallo, dit is een reactie.
    Reacties verwijderen kan door in te loggen en de reacties op de berichten te bekijken. Je hebt daar de mogelijkheid om reacties te bewerken of te verwijderen.

Laisser un commentaire